Comment rajeunir un vieux rosier remontant par la taille ?

La Rédaction Mon Jardin Ma Maison
·2 min de lecture

Si après une taille de rajeunissement, le vieux rosier remontant offre de jeunes pousses qui ne se développent pas convenablement ou pas du tout, soit la taille a été mal réalisée, soit le problème vient d’un sol inapproprié.

Quand tailler un rosier remontant ?

Une taille modérée d’un rosier remontant peut se réaliser à n’importe quel moment afin de favoriser son développement. L’opération consistera à éliminer les branches fragilisées et mortes. Ces dernières sont généralement de couleur marron ou jaune. Il est également possible d’éliminer les rameaux plutôt malingres. Par ailleurs, l’élimination régulière des branches qui se croisent à l’intérieur du rosier peut aussi être réalisée afin d’optimiser l’entrée de la lumière. D’autre part, il est recommandé de réaliser des coupes sévères qui aideront à travailler l’ensemble de la structure de la plante au printemps.

Rosier remontant : les bons gestes pour l'entretenir

Voici les gestes à adopter pour entretenir un rosier remontant :

  • Une fois la taille réalisée, il est nécessaire de bêcher superficiellement la terre pour ensuite ajouter du compost mûr ;

  • Il n’est pas conseillé d’apporter un engrais riche en azote ;

  • Afin de conserver la fertilité du sol où se trouve le rosier, l’idéal est de l’amender une fois par an à l’aide d’un engrais organique composé de magnésie, et ce, vers la fin de l’hiver ;

  • Concernant l’arrosage, il s’effectue particulièrement en été afin d’aider la plante à mieux traverser cette saison rude ;

  • Pour conserver la fraîcheur du sol, le mieux est d’opter pour un paillage à base de paillette de chanvre, de gazon séché ou encore de branches broyées, au détriment d’un paillage à base d’écorces de pin.

Il faut aussi savoir qu’après l’hiver, une taille légère est préférable. Cependant en automne, elle pourra être plus sévère et franche.

A LIRE EGALEMENT