Rajouter du sel dans ses plats raccourcirait l'espérance de vie

On connait déjà les effets secondaires d'une trop grande consommation de sel : rétention d'eau, vieillissement de la peau, hypertension... Mais ce condiment pourrait avoir des conséquences encore plus néfastes sur notre santé, comme le révèle une nouvelle étude publiée le 11 juillet dans le European Heart Journal. (source 1)

Des chercheurs de l'Université de Nouvelle-Orléans ont suivi 501 379 personnes grâce à la base de données biomédicales UK Biobank. Via un questionnaire, les participants ont précisé s'ils ajoutaient du sel à leurs aliments et à quelle fréquence. Les scientifiques ont également procédé à des prélèvements d'urine afin d'étudier les taux de sodium et de potassium.

Une perte de vie estimée à 2,3 ans et 1,5 ans

Selon l'étude, les personnes qui ajoutaient toujours du sel à leur alimentation avaient un risque accru de 28 % de mourir prématurément, “indépendamment du régime alimentaire, du mode de vie, du niveau socio-économique et préexistant”.

Plus précisément, la perte d’espérance de vie est estimée à 2,3 ans chez les hommes de plus de 50 ans qui salent leur assiette, contre 1,5 ans chez les femmes du même âge.

"À ma connaissance, notre étude est la première à évaluer la relation entre l'ajout de sel aux aliments et la mort prématurée", a déclaré le professeur Lu Qui, auteur principal de l'enquête, dans un communiqué de presse. (source 2)

...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles