Le rappeur Kaaris, accusé de violences conjugales, convoqué devant le tribunal

©DOMINIQUE FAGET/AFP

Son ex-compagne l’accuse de lui avoir asséné des coups de pieds et de poings lors d’un différend.

Le rappeur Kaaris, devenu célèbre avec son album « Or Noir » en 2013, devra répondre devant le tribunal correctionnel le 10 novembre 2023 de faits de violences conjugales sur son ex-compagne, Linda P. Celle-ci l'accuse de l'avoir violentée le 19 janvier 2021. Elle a été convoquée le même jour devant le tribunal correctionnel, pour « violation de domicile » et « dégradations légères », a indiqué le parquet d'Evry à l'AFP, jeudi 10 novembre.

Une décision dénoncée par les deux parties

Kaaris comparaîtra pour violences sur conjoint avec une ITT supérieure à huit jours en récidive légale, a indiqué le ministère public. L'artiste et son ex-compagne avaient été placés en garde à vue mercredi et sont sortis sans contrôle judiciaire. « Le parquet d’Evry a décidé de renvoyer Kaaris et son accusatrice devant le tribunal correctionnel, plutôt que de prendre une décision », estiment les conseils du rappeur Yassine Maharsi et Yassine Yakouti. « Nous y voyons, plus qu’un choix, un manque de courage car tous les éléments du dossier démontrent l’innocence de notre client, qui reste serein. Le tribunal ne pourra que prononcer une relaxe », jugent encore les deux conseils.

Une décision était « prévisible » pour les avocats de l'ex-compagne, Adrien Gabeaud et Sema Akman, tant pour leur cliente « qui a reconnu les faits » que pour Kaaris qui, « malgré ses grossières dénégations », est convoqué, ce qui « corrobore la plainte...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi