Le rapport du Haut Conseil à l’Égalité révèle une montée inquiétante de la pensée masculiniste chez les 25 - 34 ans

istock

Si la vague #MeToo a permis de libérer la parole des femmes sur certains tabous, dans les faits, les choses ne changent pas beaucoup, voire s'aggravent.

À découvrir également : « Club Dorothée » : morts d’Ariane, Framboisier, Corbier et René… Jacky, l’un des derniers de la bande, se confie sur les décès de ses amis

Le 5ème et dernier rapport du Haut Conseil à l’Égalité (HCE) met en lumière des chiffres inquiétants dans sa dernière enquête publiée lundi 23 janvier, à l’occasion de la semaine consacrée à la lutte contre le sexisme. On observe une augmentation de la pensée masculine chez les jeunes hommes, âgés de 25 à 34 ans, et qui se détache clairement de la moyenne : « 20 % des 25-34 ans considèrent que pour être respecté en tant qu’homme dans la société, il faut vanter ses exploits sexuels auprès de ses amis (contre 8 % en moyenne) ». L’enquête révèle aussi que « 32 % d’entre eux considèrent que le barbecue est une affaire d’homme, soit quasiment 10 points de plus que la moyenne des hommes (23 %) » et « 23 % [estiment] qu’il faut parfois être violent pour se faire respecter (11 % en moyenne) ».
Dans le rapport, on peut lire, en guise de conclusion que cinq ans après #MeToo, la « société française reste sexiste dans toutes les sphères ». Et d’ajouter : « au contraire, certaines de ses manifestations les plus violentes s’aggravent et les jeunes générations sont les...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi