Rapports sexuels douloureux : quelles solutions ?

Les douleurs sexuelles, ou dyspareunies, peuvent affecter les femmes à tout âge. Mais la périménopause apparaît comme une période parfois délicate à traverser sur le plan sexuel, avec l’apparition d’un "simple" inconfort ou de sensations aiguës bien plus insupportables. Ces douleurs doivent être abordées en consultation, avec le gynécologue, le médecin traitant ou la sage-femme, qui proposera des solutions adaptées en fonction du type de dyspareunie. Camille Tallet, sage-femme et ostéopathe, spécialisée dans les douleurs gynécologiques et sexuelles de la femme, nous livre ses recommandations.

Ressentie dans le fond du vagin, elle est liée à la pénétration qui déclenche une mobilisation douloureuse de l’utérus et des ovaires. "L’examen gynécologique permet d’en déterminer les causes. Il peut s’agir d’une endométriose, ou de séquelles de chirurgie (hystérectomie, intervention sur le col…), avec une cicatrice qui tiraille ou des adhérences qui rendent la zone peu mobile", détaille notre experte.

Les solutions

Elles passent généralement par une double approche.

Sensation de brûlure, tiraillements, fissures, la sécheresse des muqueuses explique ces douleurs, généralement en lien avec une carence en œstrogène (allaitement prolongé, périménopause, contraceptif à la progestérone seule…). Quelles que soient les circonstances de vie ou l’âge de la femme, la vulve doit rester humide, avec une flore dite "de Döderlein" riche en lactobacilles. "Ces derniers ont une action anti-inflammatoire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite