Raquel Garrido se confie sur le traumatisme qu’a subi sa fille suite à la polémique autour de l’article du « Point »

"Le mal est fait", a déploré Raquel Guarrido sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste jeudi 23 juin. La députée Insoumise ne décolère pas après les accusations graves portées contre elle et Alexis Corbière. Dans un article publié sur le site du Point mercredi 22 juin, le couple de députés LFI était accusé de maltraiter leur employée de maison sans papier. L’article en question a finalement été retiré jeudi 23 juin pour "des erreurs et des manquements".

Interrogée par Cyril Hanouna, Raquel Garrido a confié être dans "un état d'épuisement physique, psychologique avancé", avant d'évoquer ses enfants, profondément choqués par cette affaire qui a beaucoup fait parler ces derniers jours.

"C'est la première fois qu'ils sont attirés et utilisés dans une machination contre moi et ça, je ne le pardonnerais jamais", a-t-elle expliqué. "Ma fille a dit à Alexis : 'Papa, c'est vraiment toi qui viens me chercher à 16 h 30 ? Je ne veux pas être enlevée par quelqu'un qui va m'amener à Paris ou une nounou imaginaire. Elle est vraiment traumatisée", a continué la député Insoumise, qui souhaite désormais obtenir "justice pour ses enfants". "Peut-être qu’en tant que députée, je pourrais proposer une ‘loi Garrido’ pour la création d’un conseil de déontologie. Ce serait une bonne conséquence de tout ce qui m’est arrivée", a-t-elle conclu.

"Les vérifications complémentaires que nous avons menées nous ont révélé que des erreurs et des manquements à la prudence ont été commis", a reconnu le directeur du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles