Rasage : voici 4 astuces très efficaces pour éviter l’effet jambes de fraise lorsque les poils sont retirés avec un rasoir

·1 min de lecture

Des points noirs font leur apparition sur votre peau suite au rasage ? Ce phénomène, qui n’est pas des plus gracieux visuellement, se nomme jambes de fraise. Il est possible de le contrer grâce à quelques astuces simples. Explications.

Les beaux jours sont là. Plus que jamais la période est propice aux vêtements légers, aux robes, aux shorts… Mais qui dit jambes dévoilées, dit aussi épilation et rasage (pour celles qui en sont adeptes bien entendu). Aucune injonction face à ce soin qui reste un choix personnel.

Alors que l’on tente d’afficher des jambes lisses et sublimées, l’on peut connaître le fâcheux effet nommé jambes fraises. Il s’agit de petits points noirs qui apparaissent là même où les poils ont été retirés suite au rasage. Le phénomène est nommé ainsi, car la multiplication des micro-cercles noirs sur l’épiderme peut rappeler la chair de la fraise rehaussées de ses akènes. Il s’agit des petites graines accrochées à la chair rouge. Fermons cette parenthèse botanique pour revenir à nos jambes.

Tout comme les points noirs qui apparaissent sur le visage, l’effet jambes de fraise est le fruit de pores obstrués, de comédons gorgés de sébum s’oxydant au contact de l’air, de bactéries… Pour s’en débarrasser, rien de plus simple !

Diminuer l’effet jambes de fraise

La technique utilisée pour retirer les poils a une incidence sur l’apparition des jambes de fraise. Dans les colonnes de Popsugar, une dermatologue conseille de miser sur des crèmes dépilatoires plutôt qu’un rasoir car « elles peuvent dissoudre les poils pour aider à lisser la peau et rendre les jambes de fraise bosselées moins apparentes »....

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles