RDC: Bunagana aux mains du M23 depuis deux mois, aucune issue en vue

Cela fait deux mois que la ville de Bunagana et quelques autres localités du territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) sont occupées par les combattants du M23. La solution militaire piétine et l’option diplomatique n’avance pas. Cette situation a empoisonné les relations entre Kinshasa et Kigali. Paul Kagame est accusé de soutenir ce mouvement. Une feuille de route censée conduire à la désescalade a été signée début juillet par les autorités congolaises et rwandaises à Luanda, en Angola, mais elle n’a toujours pas permis un cessez-le-feu sur le terrain.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Patient Ligodi

Voilà soixante jours que la ville de Bunagana est administrée par le M23. Tous les points de sortie sont minutieusement contrôlés. De plus, le directoire du M23 ne donne aucune indication sur sa volonté de quitter Bunagana. Il affirme avoir cessé le feu et dit attendre toujours du gouvernement l’ouverture d’un dialogue avant d’envisager quoi que ce soit.

Le M23 dit également qu’il n’a pas de projet d’avancer et d’occuper d’autres villes et localités dans la région. Cependant, il y a environ dix jours, des combats étaient rapportés par l’armée congolaise et les sources onusiennes aux alentours du camp militaire Rumangabo.


Lire la suite sur RFI