RDC: l'armée congolaise revendique une victoire contre les FNL, les rebelles burundais démentent

AFP - GUERCHOM NDEBO

En RDC, l'armée congolaise a revendiqué une victoire contre l'une des plus anciennes rébellions burundaises, les Forces nationales de libération, dirigées par le général Aloys Nzabampema. Les FNL, eux, démentent.

Le FNL est une branche de l'ancienne rébellion d'Agathon Rwasa, aujourd'hui devenu le principal opposant politique au Burundi. Ce groupe, composé de plusieurs centaines d'hommes, avait établi depuis des années son fief dans le territoire de Mwenga, au nord-ouest de la ville d'Uvira dans la province du Sud-Kivu.

Le général Aloys Nzabampema et ses hommes s’étaient installés dans les Hauts plateaux situés près de la réserve naturelle d'Itombwe, à une centaine de kilomètres au nord-ouest d'Uvira. Exploitation de plusieurs mines d'or, mariages avec les Bafuleros qui habitent la zone… Les rebelles burundais des FNL ont petit à petit recruté et se sont équipés. Ils avaient fait de cette zone un bastion presque imprenable.

L'armée burundaise s'en est d'ailleurs rendu compte à ses dépens. Deux offensives en septembre et octobre derniers s'étaient soldées par un échec cuisant. Les Forces de défense nationale du Burundi (FDNB) y avaient même perdu un officier supérieur.

Démenti du FNL


Lire la suite sur RFI