A (re)voir : cette scène culte de “La Grande Bouffe” avec Michel Piccoli

Faustine Chevrin
(PlanFilm)

Si lorsqu’on pense à Michel Piccoli, plusieurs classiques du cinéma français et de la Nouvelle Vague nous viennent instinctivement en tête, il est difficile de passer à côté de sa prolifique collaboration avec Marco Ferreri (huit films ensemble) et notamment de son rôle dans La Grande Bouffe. En 1973, le film affole la croisette. Présenté en sélection officielle au festival de Cannes, il est sifflé et hué lors de sa projection. Dans ce pamphlet, Piccoli incarne, aux côtés de grandes stars telles que Mastroianni, Tognazzi, Noiret et Ferréol, un homme homosexuel participant à un week-end gastronomique qui vire à l’orgie scatologique.

>> A lire aussi : Michel Piccoli, une légende en douze rôles emblématiques

Cette scène illustre brillamment le gargantuesque de sa performance. Piccoli est affalé sur un lit, le ventre prêt à imploser. Tandis que ses camardes tentent de le soulager en le massant, il continue d'avaler une montagne de purée qu'on lui donne en becquée. Au sommet de l’absurde et du loufoque, cette scène marque encore à ce jour les esprits et affirme une fois de plus la folie et l'éclectisme du jeu de Michel Piccoli.

>> A lire aussi :

Lire la suite sur lesinrocks.com