Rebondissement dans l'affaire autour de la mort d'Émile : un laboratoire privé a été mandaté pour effectuer de nouvelles analyses

L'enquête autour de la disparition d'Émile survenue le 8 juillet 2023 avait connu un rebondissement de taille le 30 mars 2024. Alors que les recherches autour de la zone où le petit garçon, qui avait deux ans au moment de sa disparition, avait été vu pour la dernière fois n'avaient rien donné, une randonneuse avait découvert un crâne à moins de deux kilomètres de là. Immédiatement, les enquêteurs s'étaient rendus sur les lieux pour quadriller la zone et avaient à leur tour découvert des vêtements. Les tests ADN s'étaient montrés formels : le crâne ainsi que les vêtements avaient appartenu à Émile. Alors que ses proches ont perdu tout espoir de le retrouver en vie, ils attendent aujourd'hui de comprendre ce qui lui est arrivé. Mais les analyses sont longues et devraient durer encore plus longtemps que prévu. La raison ? Un laboratoire privé a été mandaté pour mener de nouvelles expertises. En effet, selon les informations de Nice Matin, datées du 5 juillet 2024, c'est le laboratoire du professeur Christian Doutremepuich, basé à Bordeaux, qui est chargé de réaliser ces nouvelles analyses. "Je ne peux vous parler de cette affaire. Étant dans le dossier, je suis couvert par le secret de l’instruction", a confié le professeur à nos confrères.

Ainsi, il n'a pas révélé s'il allait devoir s'intéresser plus précisément aux vêtements retrouvés, au crâne ou alors aux deux. Une chose est sûre, le laboratoire créé par Christian Doutremepuich il y a 25 ans a déjà fait ses preuves dans ce type (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite