• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rebondissement dans l'affaire Polanski

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’affaire Polanski aux Etats-Unis va-t-elle enfin se conclure par un non-lieu, comme le réclame depuis des années Samantha Geimer, la victime ?

Celle-ci, qui a « pardonné » à Roman Polanski, voudrait en finir avec cette histoire qui la poursuit depuis 1977, alors qu’elle avait 13 ans. Une lettre qu’elle a envoyée en juin (22) au nouveau procureur du comté de Los Angeles, George Gascón, aurait convaincu celui-ci d'autoriser la publication de la transcription du témoignage de Roger Gunson, l'ancien procureur-adjoint qui a poursuivi Roman Polanski en 1977 pour viol sur mineure.

Ce témoignage, réalisé à huis clos pendant trois jours en 2010, recélerait la preuve, selon les partisans de Roman Polanski et son avocat, qu’il y a eu fautes de la part des juges et procureurs.

« La suspicion entoure cette affaire depuis 40 ans. Beaucoup de gens soupçonnent que quelque chose de fâcheux s'est produit. Nous partageons cette curiosité et cette inquiétude », a déclaré Tiffiny Blacknell, conseillère spéciale de George Gascón, dans une interview à Variety. Le procureur a lui-même déclaré dans un communiqué que « que la victime et le public ont le droit de connaître » ces informations.

Les demandes de rendre publics les documents en question ont été rejetées à plusieurs reprises, et à l’automne dernier deux auteurs de livres – William Rempel et Sam Wasson – qui ont demandé au tribunal la levée des scellés de la transcription en invoquant le premier amendement ont aussi été déboutés. Ils ont fait appel.

George Gascón a annoncé d’ores et déjà que Roman Polanski, qui s’est réfugié à Paris en 1978 et n’est jamais retourné aux Etats-Unis, « reste un fugitif » et qu’il « devrait se rendre à la justice pour être condamné par le tribunal supérieur du comté de Los Angeles ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles