La recette croustillante et réconfortante de poulet frit du chef Mory Sacko

·2 min de lecture

Pour l'apéro ou un snack gourmand et rapide, rien ne vaut une bonne recette de friture. Beignets de crevettes, frites au fromage, ou encore une plâtrée de tempura sont toujours une bonne idée. Et si cette fois on se lançait dans la préparation de poulet frit ? Si cette recette a des origines très américaines, c'est ici le résultat d'une fusion nipponne et africaine imaginée par le chef Mory Sacko. Petit plus : elle est juste un peu relevée pour une explosion de saveurs en bouche. À votre chapelure !

Le "Fried Chicken" de l'ancien candidat de Top Chef est l'un des plats principaux du MoSuke, son restaurant parisien qui possède déjà une étoile au guide Michelin. Accompagnée de frites de patates douce, cette recette est à l'image de sa carte : un parfait alliage entre le Japon et les différentes spécialités du continent africain. Le tout mis en forme délicatement grâce à un savoir-faire bien français. On retrouve au menu de son restaurant : du poulet yassa parfumé au yuzushu, du riz gluant au gombo, ou encore de la glace au wasabi et des sorbets au bissap. Découvrez ces mariages savoureux depuis votre cuisine en préparant ce délicieux poulet frit. Vous allez vous régaler !

Les ingrédients de la recette

Les étapes de la recette

1. Nettoyez puis taillez le filet de poulet en deux dans le sens de la longueur.

2. Réalisez la marinade dans un plat à bord haut en mélangeant 30 g de crème fraiche, 20 g d’épices cajun, l’huile de tournesol et un peu de sel.

3. Ajoutez le poulet dans le plat en massant bien la viande pour imprégner la marinade, puis laissez mariner 6h au frais. 4. Pour la sauce, mélangez dans un saladier 80g de crème fraîche, 30 g d’épices cajun et la fleur de sel puis réservez au frais.

5. Pour la chapelure, séparez le blanc et le jaune des œufs, puis récupérez le blanc. Battez légèrement le blanc avec une fourchette pour le rendre plus liquide.

6. Passez les filets de poulet dans cet ordre : dans la farine de riz, le blanc d’œuf, puis dans la chapelure Panko. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite