Recettes aux courges : comment reconnaître celles qui ne sont pas comestibles ?

En pleine saison des citrouilles, potirons, et potimarrons avec lesquelles on prépare de délicieuses recettes aux saveurs automnales, l'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l'alimentation (Anses) rappelle que toutes les "courges "ne sont pas comestibles. En effet, certaines courges amères peuvent être à l'origine de divers troubles :

  • Des intoxications alimentaires

  • Des nausées

  • Des vomissements

  • Une diarrhée parfois sanglante

  • Une déshydratation sévère nécessitant une hospitalisation.

Pourquoi les courges amères sont-elles toxiques ?

Certaines courges sauvages contiennent des cucurbitacines, des substances très irritantes et amères qui persistent à la cuisson. Ces substances sont fabriquées par les courges sauvages pour repousser les insectes prédateurs, comme les chenilles" explique l'Anses dans un communiqué. Mais c'est aussi le cas de certaines courges alimentaires cultivées dans le potager familial, qui deviennent impropres à la consommation à la suite d'hybridations sauvages. Ce phénomène se produit lorsque cohabitent des variétés amères et des variétés comestibles, dans des potagers voisins, et que les graines sont récoltées et semées d'année en année. On les reconnaît à leur goût amer.

Comment savoir si une courge est toxique ?

Goûtez un petit morceau de courge crue et si le goût est amer, recrachez-le et jetez la courge : elle ne doit pas être consommée, même cuite. Et ne consommez pas de courges "sauvages" qui ont poussé (...)

Lire la suite sur Topsante.com

En crumble, purée, poêlée, velouté... 15 façons de cuisiner les châtaignes
Trop de stress ? Voici ce qu'il faut manger (pendant au moins 4 semaines) pour le réduire
Une carence en vitamine D est associée à un risque plus élevé de décès
Peut-on se se fier aux applis de reconnaissance des champignons ?
Minceur : 9 recettes coupe-faim avec des graines de chia