Reconfinement : les grands excès de vitesse ont bondi de 50%

·1 min de lecture

Une impression de déjà vu. Comme pendant le confinement, les forces de l'ordre constatent une hausse importante des très grands excès de vitesse sur les routes, supérieurs à 50 km/h, par rapport à la même période en 2019. Dans le détail, outre la hausse de 50% des grands excès de vitesse, les radars automatiques ont enregistré une augmentation de 6% des excès de 30 km/h et 22% à 40km/h au-dessus de la limitation en vigueur.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 22 novembre

Des excès sur autoroute et sur le réseau secondaire

Une course entre deux salariés sur une nationale à 200 km/h début novembre, au lieu de 80km/h, un homme pris à 137 km/h au lieu des 50km/h autorisés sur une départementale... Que ce soit sur autoroute ou sur le réseau secondaire, les excès de vitesse explosent dans l'Hexagone alors que le trafic a baissé de 75% selon le Cerema, le centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement. 

Un phénomène qui inquiète le Colonel Collorig, chef l'Unité de coordination de la lutte contre l’insécurité routière (UCLIR) : "une départementale ou une nationale ont des virages, traversent des villages... Elles ne se prêtent pas du tout à de grands excès de vitesse." Car au-delà de la pluie de contraventions pour tenter de limiter ces hausses, la véritable crainte est que ces automobilistes imprudents gardent cette mauvaise habitude d'appuyer trop fortement sur la pédale de droite après le de...


Lire la suite sur Europe1