Comment reconnaître et soulager l'allergie au pollen d'ambroisie ?

·1 min de lecture

En France, près d'un adulte sur trois souffrirait d’allergie aux pollens, selon l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l'environnement (Anses). Et chaque année, la prise en charge médicale associée à la seule allergie au pollen d'ambroisie (médicaments et consultations) coûterait entre 59 millions et 186 millions d’euros (source 1). Pour cause ? Cette plante invasive, originaire d’Amérique du Nord, compte parmi les plus allergènes de l'Hexagone : 5 grains de pollen par mètre cube d’air suffisent à déclencher des symptômes !

Allergie au pollen d'ambroisie : quels symptômes doivent alerter ?

Les symptômes de l'allergie au pollen d'ambroisie sont semblables à ceux de n'importe quelle allergie au pollen. À la différence près qu'ils sont souvent plus intenses :

nez qui coule, éternuements en salve, démangeaisons au niveau du nez et du palais, sensation de sable dans l'œil, photophobie, parfois œdème au niveau des paupières.

Ils se manifestent généralement à la fin de l'été : le pic de pollinisation ayant lieu entre mi-août et mi-septembre.

À noter, l'ambroisie peut aussi provoquer des crises d'asthme et des atteintes cutanées (eczéma de contact).

Pollens d'ambroisie : où les retrouve-t-on ?

En France, l'espèce d'ambroisie...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles