Comment reconnaître et traiter les maladies des hortensias ?

·1 min de lecture

Les hortensias font le grand bonheur des amoureux des fleurs grâce notamment à leurs couleurs somptueuses allant du vert au rose en passant par le bleu. Mais ces arbustes sont particulièrement sensibles aux maladies et aux nuisibles. C’est pour cela qu’il vaut mieux reconnaître les maladies et les traiter dans les plus brefs délais. Tour d’horizon des maladies les plus courantes chez l’hortensia.

Maladies des hortensias : à quoi les reconnaît-on ?

Généralement, le feuillage des hortensias est un premier indice pour savoir si le sujet est malade ou non. Si les feuilles deviennent grisâtres ou blanchâtres, c’est sans doute respectivement la pourriture grise ou l’oïdium. Des taches brunes ou pourpres surviennent ? C’est peut-être la maladie des taches foliaires. En revanche, si les taches sont jaunes, le problème peut venir de la chlorose ferrique. Les nuisibles tels que les pucerons ou les cochenilles peuvent aussi envahir les hortensias. C’est pour cela qu’il vaut mieux s’armer d’un insecticide naturel pour en venir à bout !

Comment faire pour éviter qu’un hortensia tombe malade ?

Pour éviter que votre hortensia tombe malade, identifiez ses besoins. L’hydrangea ne doit manquer de rien. Le sol ne doit pas être trop calcaire afin qu’il puisse profiter d’une dose de fer correct. L’arrosage doit se faire au pied de la plante, sans toucher le feuillage. L’hortensia n’apprécie pas les expositions trop ensoleillées. Privilégiez donc un emplacement semi-ombragé.

A LIRE EGALEMENT

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles