Reconversion professionnelle : un enjeu majeur en pleine crise

Maïlis Rey-Bethbeder
·1 min de lecture

Dans un avis publié ce mardi, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) s’est penché sur les reconversions professionnelles, et l’enjeu qu’elles représentent dans un contexte perturbé par la pandémie. 

Le Cese livre 16 recommandations. Chargée de donner un avis sur la question des reconversions professionnelles, l’assemblée constitutionnelle du Conseil a mené son analyse à l’aune de la pandémie. Sur plus de 80 pages, rendues publiques ce mardi, le Cese établit un bilan des enjeux, passe en revue les dispositifs existants, les acteurs à mobiliser et donne ses recommandations pour accompagner les transformations des métiers et des qualifications. 

« Cette crise de dimension mondiale génère, comme toute crise, des risques et des ruptures ainsi que des innovations et des opportunités », prévient le Cese. L’avis revient notamment sur les emplois supprimés (ou en passe de l’être) durant cette pandémie, et les questions que pose la réinsertion de ces travailleurs dans le monde professionnel. « Cette crise aura provoqué une montée brutale du chômage, affirme ainsi le Cese. Elle conduit à traiter la question des reconversions professionnelles dans une approche qui s’inscrit désormais sur le temps long, celui qui va d’un changement d’emploi à un changement de métier ». 

Lire aussi >> Vive les perennials, ces femmes qui se réinventent après 50 ans 

L’accompagnement, la clé d’une bonne reconversion 

Dans son avis, le Cese sort du cadre de l’entreprise et de la reconversion professionnelle « classique » : il s’intéresse à tous les publics, les jeunes encore en formation, ceux tout juste diplômés, les CDD ou encore les demandeurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi