Recours à l'IVG : en nette baisse en 2020

·1 min de lecture

La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (Drees) vient de publier les chiffres des interruptions volontaires de grossesse (IVG) effectuées en 2020 dans un contexte sanitaire particulier et les a comparé à la situation de 2019. Selon cette étude, le nombre d’avortements en France (222 000 en 2020 alors qu'il était de 232 000 en 2019 et de 224 300 en 2018) est reparti à la baisse alors que l'année précédente, ce nombre avait atteint son plus haut depuis 1990.

Depuis 2001, le nombre d’interruptions volontaires de grossesse varie, chaque année, entre 215 000 et 230 000. En 2019, il avait atteint un nouveau plafond avec 232 000 IVG. Mais en 2020, "la pandémie de Covid-19 et les mesures prises pour limiter sa diffusion ont eu un impact sur les conceptions durant le premier confinement, entraînant la diminution des naissances et aussi celle des IVG. Le taux de recours diminue en France métropolitaine : en 2020 il est de 14,9 pour 1 000 femmes âgées de 15 à 49 ans, contre 15,6 ‰ en 2019" souligne la Drees.

Les disparités régionales perdurent

Les écarts entre les régions restent marqués avec un taux de recours à l'IVG allant du simple au triple. En métropole, ils varient de 11,4 IVG pour 1 000 femmes en Pays de la Loire à 21,7 IVG en Provence-Alpes-Côte d’Azur. La Corse a vu son taux de recours baisser plus que les autres régions. Plus élevés dans les départements et régions d'Outre-Mer, où aucune baisse n'a été (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Un nouveau protocole sanitaire dans les écoles d'une dizaine de départements, annonce Blanquer
DIRECT Covid-19 en France ce 28 septembre : chiffres, annonces
Quel est ce médicament anti Covid préventif développé par Pfizer ?
Vaccin anti-grippal et 3e dose anti-Covid en un seul rendez-vous : comment ça va se passer ?
Sommeil : les 9 positions pour préserver votre dos

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles