La redevance télé supprimée, allez-vous être remboursé ?

Justin Pumfrey / Getty Images

Alors que plusieurs propositions étaient sur la table, Emmanuel Macron a finalement choisi de supprimer la contribution à l’audiovisuel public (CAP). Une disparition actée dans la loi de finances rectificative du 16 août 2022. Cet automne, le projet de loi de finances (PLF) pour 2023, présenté le 26 septembre en Conseil des ministres, met en œuvre la réforme sur le plan budgétaire. Comme il s’y était engagé, l’État va désormais affecter une part de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) au financement de l’audiovisuel public (France Télévisions, Radio France, etc.). L’article 18 du projet de loi de finances indique clairement le montant alloué aux médias publics pour 2023 : 3,815 milliards d’euros.

Pour les ménages, la fin de la redevance télé est une bonne nouvelle. Elle leur permettra d’économiser 138 euros par an et par foyer en métropole, et 88 euros en Outre-mer. Avant sa suppression, la contribution à l’audiovisuel public était collectée sur le même avis d’imposition que la taxe d’habitation (TH). Une taxe elle-même en cours de suppression depuis 2018 et que devront acquitter une dernière fois cet automne 20% des ménages. Concrètement, la fin de la redevance télé ne se traduit pas de la même manière si vous êtes déjà exonéré du paiement de la taxe d’habitation et si vous aviez choisi ou non d’être mensualisé pour payer la redevance télé.

>> Notre service - Achat, vente, gestion locative… nos agents immobiliers répondent à vos questions par téléphone

Évoquons d’abord les ménages (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La gestion des déchets dans le viseur de la Cour des comptes
Prélèvement à la source : vous allez pouvoir baisser votre taux plus facilement
12.500 euros de facture téléphonique : la mauvaise surprise d'un couple à son retour de vacances
Le bond de la taxe foncière confirmé pour 2023
Prix des péages : le gouvernement promet de limiter la hausse