Rejoignez Kiera Chaplin, petite fille de Charlot, dans sa lutte contre l’excision

Bien qu’interdite, l’excision est toujours pratiquée sur de nombreuses jeunes filles. Rien qu’en Afrique, 30 millions d'entre elles risquent actuellement d’être mutilées. De nombreuses personnalités mènent un combat sans relâche pour cette pratique barbare, pourtant interdite, soit abandonnée une fois pour toute. C’était l’ultime combat de Mireille Darc. C’est aussi le combat de Kiera Chaplin, petite-fille de Charlie Chaplin. Grâce à la fondation Fleur du désert, sous l’égide de la Fondation de France, elle protège les jeunes filles menacées, soigne les victimes et surtout cherche à faire prendre conscience de l’atteinte aux droits humains que représente cette pratique barbare.

Du 5 février au 3 avril, participez au challenge proposé par FORmeDABLE. En soutenant financièrement la fondation Fleur du désert, vous tenterez aussi de remporter un week-end exceptionnel pour 2 avec Kiera Chaplin, à la découverte de la maison de son grand-père sur les rives du Lac Léman en Suisse. Transport, hébergement, visite privée du musée et spectacle de cirque aux côtés de la comédienne… Ces deux jours au Chaplin's World promettent d’être exceptionnels en souvenirs et en émotions.

Après avoir ouvert une première école en Sierra Leone, la Kiera Chaplin School (en photo) qui accueille déjà 400 élèves, la jeune femme récolte des fonds afin d’en construire trois nouvelles qui permettront de scolariser 1200 enfants. Parce que dans la famille Chaplin, l’éducation des enfants, c’est sacré ! "Il est de notre devoir d'aider ceux qui sont moins riches que nous. L’école créée n'est, espérons-le, que le début de nombreux autres projets d'aide. L'accent ne devrait pas seulement être mis sur les matières scolaires habituelles ; nous voulons également donner aux enfants la possibilité d’ouvrir leurs talents artistiques, extrêmement importants pour le développement de leurs compétences sociales", explique Kiera Chaplin.

Plus de 200 millions de femmes à travers le monde ont été victimes d’excision. Dont

(...) Cliquez ici pour voir la suite