Relation toxique : attention au pocketing, une pratique amoureuse problématique

Après le ghosbusting, le mosting, le roaching, le future faking, le timberling ou encore le negging, c’est au tour du terme "pocketing" de faire sa grande entrée dans la triste liste des comportements amoureux toxiques.

Et comme à chaque fois, si le mot employé vous semble nouveau, la pratique qu’il désigne est loin d’être nouvelle, de nombreux couples en ont déjà fait les frais !

Pocketing, que l’on pourrait traduire par "mettre dans sa poche", désigne le fait de chercher à cacher la relation amoureuse que l’on vit à tout son entourage, et à dissimuler par tous les moyens son conjoint ou sa partenaire avec qui on est pourtant en couple. Cette pratique amoureuse est problématique à plus d'un titre.

Il ne s’agit pas de précipiter à tout prix les choses, et de vouloir rencontrer la famille, les amis, les collègues, de son nouveau partenaire juste après le premier rendez-vous amoureux évidemment… Mais à terme, cette mise de côté et cette volonté de cacher la relation peuvent non seulement affecter, mais peuvent également impacter l’estime de soi et donc faire des dégâts.

En réalité, le "pocketing", a déjà un nom, puisque le fait de cacher sa relation amoureuse à son entourage s’appelle déjà le "stashing". Le "stashing", que l’on peut traduire par "planquer", désigne une personne qui entretient une relation amoureuse, mais qui ne présente pas la personne à son entourage, et qui la cache volontairement… Exactement la même chose donc que le pocketing !

Que l’on nomme cette pratique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles