Publicité

Les relations toxiques dans l’adolescence dégradent la santé mentale sur le long terme, pointe une étude

Une étude publiée en mai révèle que les personnes, et notamment les femmes, qui vivent une relation toxique à l’adolescence ont plus de risques de développer ensuite des comportements destructeurs. Une réelle préoccupation de santé dont il faut prendre conscience.

Addiction, troubles mentaux, violence. Les conséquences des relations toxiques ne sont pas à prendre à la légère. Surtout lorsque ces relations désastreuses ont lieu à l’adolescence, révèle une étude publiée dans la revue Pediatrics. Reprise par le média NBC, cette étude explique que les relations amoureuses abusives vécues pendant l’adolescence entraînent souvent une consommation de drogues et d’alcool mal contrôlée à l’âge adulte. Ces risques concerneraient davantage les femmes que les hommes. En plus des addictions aux drogues et à l’alcool, les chercheur·euse·s ont trouvé un lien entre cette violence conjugale adolescente et les comportements sexuels à risques observés chez les adultes. On parle ici d’une augmentation des “rapports sexuels non protégés ou sous influence de l’alcool”.

Les scientifiques ont également noté une prévalence des syndromes dépressifs chez les jeunes femmes ayant vécu des relations abusives dans leur adolescence. Des marques de dépression qui peuvent persister jusqu’à six ans après la fin de ces relations oppressives. Cela souligne par ailleurs à nouveau à quel point les adolescentes et jeunes femmes adultes sont plus susceptibles d’être victimes de violences conjugales. Pour parvenir à ces conclusions, les auteur·ice·s de l’étude se sont penché·e·s sur les résultats de 38 enquêtes précédentes qui expliquaient déjà de manière isolée les effets des relations adolescentes toxiques sur le long terme.

Ce savoir est d’autant plus important qu’il peut permettre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le vinaigre de cidre présente-t-il vraiment des bienfaits pour la santé ?
Le CBD présente-t-il des bienfaits pour notre santé mentale et physique ?
Parentalité : les gens qui n’ont pas eu d’enfants le regrettent-ils vraiment ? Pas si sûr…
Les régimes pour maigrir sont très mauvais pour le cœur, selon une étude
Choisissez bien vos amis: leurs comportements peuvent affecter votre santé, révèle une étude

VIDÉO - Christian Vadim dévoile comment, adolescent, il gardait l'identité de sa mère secrète