Une religieuse "miraculeusement" guérie à Lourdes

La rédaction d'Allodocteurs.fr
L’Eglise catholique a reconnu la guérison "miraculeuse" d’une de ses fidèles. Préalablement, une enquête avait conclu à l’absence d’explications médicales de cette rémission.

Sœur Bernadette Moriau, 69 ans aujourd’hui, souffrait du syndrome de la queue de cheval depuis 1966, ce qui l’empêchait de marcher normalement et d’exercer son métier d’infirmière. Pourtant, le 11 juillet 2008, de retour en Picardie après un pèlerinage à Lourdes, Sœur Bernadette "ressent une sensation inhabituelle de relâchement et de chaleur dans tout son corps". Elle "perçoit [par la suite] comme une voix intérieure qui lui demande d'enlever l'ensemble de ses appareils, corset et attelle", d'après le diocèse. Le jour même, elle arrête ses traitements. Dimanche 11 février, cette guérison a été reconnue "comme miraculeuse" par l'évêque de Beauvais.

"Nous devons chercher toutes les explications possibles"

Ce 70e miracle survenu lors ou "grâce" à un pèlerinage à Lourdes a pourtant mis dix ans à être reconnu. Il a en effet fallu que le Bureau des constatations médicales de la ville (BCML) étudie le phénomène. Avant qu’un événement de ce type soit considéré comme miraculeux, on doit pouvoir affirmer que rien ne peut l’expliquer rationnellement. "Nous devons chercher toutes les explications possibles", explique à Allodocteurs.fr le Dr Alessandro de Franciscis, Président du BCML.

Lorsqu’une personne qui clame une rémission inexpliquée se rend au BCML, le médecin essaie dans un premier (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi