La dernière folie de Mike Tyson

·1 min de lecture

La salle sera vide mais la lumière belle, la barbe blanche effacée et la silhouette impressionnera encore. Mike Tyson a l'âge des charentaises mais les muscles réveillés. Témoins, ces pastilles vidéo distillées depuis le printemps façon teaser. Frappes furieuses au sac ou sur les pattes d'ours, buzz garanti avant d'appuyer sur les sous-titres : "Je ne me suis jamais senti aussi léger, affûté et méchant depuis mes 18 ans." Il en a 54 et va donc remonter sur un ring, au Staples Center de Los Angeles. Une folie de plus dans une destinée qui les a empilées. Annonçant 97 kilos, lui qui est monté à 170 au pic du laisser-aller et des dérives addictives, il a le dessein anachronique : "Je veux que le monde voie à quel point je suis grand."

Comme dans les souvenirs, Tyson prend beaucoup de place sur l'affiche. A en oublier qu'une autre légende lui fera face. Maître de l'esquive et du contre, Roy Jones Jr a été champion du monde dans quatre catégories, des poids moyens aux lourds. Il a 51 ans mais sa carte de boxeur est restée active jusqu'en février 2018, ce qui atténue ici la part de mystère. Les fameux gauche-droite de Tyson, eux, sont sortis des radars depuis 2005. Un abandon à l'appel du 7e round devant un tâcheron, Kevin McBride, payé 150 000 dollars quand lui en empochait plus de 5 millions. "Je boxais pour l'argent, a-t-il rappelé il y a peu. J'étais accro à la drogue, je redoutais même d'être sur le ring. Ce type, c'était mon fantôme."

Les boxeurs assurent ne pas être là pour...


Lire la suite sur LeJDD