Renault cherche de nouveaux investisseurs pour Alpine et Ampère

Au sein du groupe Renault, il existe cinq entités : Alpine, Ampère, Horse, Mobilize et The Futur is Neutral. Toutes ont évidemment été évoquées lors de l’assemblée générale du constructeur automobile, qui s’est tenue le jeudi 11 mai. Car toutes sont sujettes à une stratégie d’ouverture des capitaux. Ce n’est un secret pour personne, la fin des moteurs thermiques au profit des moteurs à batterie, ainsi que la demande en connectivité exigent de nombreux investissements. D’où l’importance de s’entourer des partenaires les plus efficaces pour rester dans la course technologique et électrique.

Ainsi, Renault envisage d’accueillir de nouveaux partenaires au sein de son entité électrique et de logiciels (software), répondant au nom d’Ampère. Alors qu’une équipe en charge du projet global a été nommée, Luca de Meo a annoncé “explorer la possibilité d'associer d'autres investisseurs stratégiques à Ampère au-delà de Qualcomm". L’ouverture du capital de la future entité électrique est à l’étude et devrait faire l'objet d’une introduction en Bourse d’ici à fin 2023 si les conditions de marché le permettent, et à la suite d’une journée investisseurs dans les prochains mois. Ses alliés Nissan et Mitsubishi pourraient investir, en plus du fabricant américain de semi-conducteurs.

Renault est bien conscient du potentiel de sa marque Alpine et compte aussi lui donner un coup de pouce. Capitalisant sur un seul produit actuellement, la marque a révélé son show-car A290 “beta” de sa première voiture (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Laurent Rossi, patron d'Alpine : "l'électrique nous permet d’ouvrir un chapitre d’expansion"
Pourquoi les prix à la pompe ne sont pas près de repartir à la baisse
Les bornes de péage vont disparaître sur cette autoroute très fréquentée
Permis de conduire : demande, renouvellement et perte
Carburants : CLCV dénonce les "marges explosives" des distributeurs et exige une baisse des prix à la pompe