On a rencontré Elise Goldfarb et Julia Layani, le duo derrière “Fraiches” et “Coming Out”

Alice Pfeiffer
·1 min de lecture
© Victor Taieb
© Victor Taieb

Comment vous êtes-vous rencontrées?

Julia Layani — On était dans deux bandes rivales au lycée, on s’est croisées dans une soirée où on s’ennuyait toutes les deux et on s’est dit : “Ah en fait t’es pas une boloss !” On est devenues best friends, on avait les mêmes idées, Elise faisait des tweets à mourir de rire, on voulait monter mille projets à la minute, créer de nouveaux formats. On a été repérées par la Radio de la communauté juive (RCJ), on parlait de cul, de clito, de masturbation, alors qu’en régie il y avait des rabbins et des religieux.

Vous avez notamment lancé le medium féminin Fraiches sur les réseaux sociaux via MinuteBuzz. Comment en êtes-vous arrivées là?

Elise Goldfarb — On en avait ras-le-bol des médias classiques. Julia bossait sur NRJ et, en tant que femme queer, se trouvait être la cible régulière de blagues vaseuses et s’est pris de plein fouet cette culture sexiste. Il nous semblait qu'il manquait un média et une voix qui parlent franchement aux gens, surtout aux meufs, et qui réfléchissent et fonctionnent de manière féministe.

Lire la suite...