Rencontre entre Jacques Weber et un orang-outan : "Ça m'a profondément touché"

·1 min de lecture

"C'est la plus vieille dame du Jardin des plantes". C'est avec poésie et émotion que Jacques Weber évoque lundi dans Culture Médias son émouvante rencontre avec Nénette, l'orang outan femelle d'une cinquantaine d'années du Jardin des plantes, à Paris. La journaliste Hélène Mannarino dresse une nouvelle fois le "portrait inattendu" du comédien, révélant cet épisode récent de sa vie. "J'ai pu, grâce à quelqu'un aller du côté vétérinaire, et donc d'être tout près de Nénette", complète Jacques Weber.

 

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

 

Entamant un mime de l'orang-outan, le comédien raconte la scène de leur rencontre. "Elle m'a regardé. D'un seul coup, elle a bougé son cul, elle est allée chercher un truc. Elle m'a tendu un morceau de brocoli à travers la grille", se souvient-il. "Les gens qui la connaissent très bien m'ont dit que c'était le signe qu'elle m'aimait beaucoup. Et ça, franchement, ça m'a totalement bouleversé."

"Les religions ont dit que l'intelligence animale n'existait pas"

A tel point que Jacques Weber a conservé chez lui, dans une petite boîte en verre, le bout de brocoli donné par l'animal. "C'est lune des choses qui m'a le plus profondément touché dans ce que ça veut dire, de ce que ça signifie, dans cette relation très étrange avec cette intelligence que l'on n'a pas découverte pendant des siècles", explique-t-il.

Pour le comédien, commencer à comprendre le monde ani...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles