Rencontre avec Guillaume Henry, directeur artistique de la maison Patou

Capucine Tissot

Récemment nommé directeur artistique de la maison Patou, Guillaume Henry s’est donné comme mission de faire renaître de ses cendres la maison Patou. Interview.

Depuis quelques années, le monde de la mode semble s’enticher des maisons de mode du passé, au point de s’engager à sortir certaines d’entre elles de l’oubli. Après le cas Schiaparelli ou encore Vionnet, c’est au tour de la maison Patou de renaître de ses cendres. En 2018, LVMH annonçait relancer la griffe française après trente ans de sommeil. Le géant de luxe français a confié les rênes de la maison au styliste Guillaume Henry. Passé par Carven puis Nina Ricci, il qualifie ce nouveau tournant comme « une rencontre entre l’homme que je suis et la vie professionnelle que j’ai eue ». Son objectif : « donner une nouvelle saveur à la garde-robe féminine grâce à des vêtements affectifs, qu’on connaît, mais vers lesquels on revient toujours ».  Rencontre avec un créateur passionné.

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi