Ce que la rentrée le 11 mai réserve aux parents, enfants et enseignants

Le HuffPost avec AFP
·2 min de lecture
Photo prise à l'école élémentaire Pierre Ronsard à Poissy le 5 mai, lors d'une visite d'Emmanuel Macron.
Photo prise à l'école élémentaire Pierre Ronsard à Poissy le 5 mai, lors d'une visite d'Emmanuel Macron.

ÉDUCATION - Des hashtags “Sans mon enfant”, “sans moi le 11 mai” sur les réseaux sociaux, une tribune des maires franciliens pour demander de repousser la date, quand ils n’opposent pas un refus catégorique... Alors que la rentrée du 11 mai cristallise les inquiétudes, le gouvernement mise sur un protocole sanitaire strict pour rassurer enseignants et parents. 

L’école du 11 mai ne ressemblera pas à ce qu’elle était le 15 mars. La classe, la cantine, les récréations... Le dispositif a été entièrement revu pour essayer le plus possible de respecter les gestes barrières qui doivent être appliqués “en permanence, partout et par tout le monde”.

 

  • Avant l’arrivée à l’école


Les parents sont invités à prendre la température de leur enfant. En cas de symptôme ou de fièvre (37,8°C ou plus) l’enfant ne doit pas se rendre à l’école. Les personnels procèdent de la même manière.

L’arrivée et le départ à l’école peuvent être étalés dans le temps.

 

  • Les espaces réorganisés pour respecter la distanciation

Les salles de classe doivent être organisées de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables et entre les tables et le bureau du professeur (soit environ 4m² par élève, à l’exception de ceux placés contre un mur, une fenêtre, une bibliothèque, etc.). “À titre d’exemple, une salle de 50m² doit permettre d’accueillir 16 personnes”.

Ce principe doit pouvoir être décliné dans tous les contextes et espaces (arrivée et abords de l’école, récréation, couloirs, préau, restauration scolaire, sanitaires...)

Dans le second degré, il est recommandé de privilégier le déplacement des professeurs plutôt que celui des élèves et donc d’attribuer une salle à une classe.

 

  • Le port du masque

Pour les personnels, les autorités sanitaires recommandent le port du masque anti-projection, également appelé masque “grand public”. Le ministère de l’Éducation mettra à disposition de ses agents en contact direct avec les élèves deux masques par jour.

Le port du masque est “obligatoire dans...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post