Rentrée : cette année, on arrête de procrastiner avec cette astuce hyper simple

Andres Ayrton

Remettre à demain ce que l'on pourrait faire tout de suite. Ça vous dit quelque chose ? Si c'est le cas, c'est probablement parce que vous faites partie de la (grande) famille des procrastinateur·euse·s. Un trait de caractère sacrément contraignant, qui vous empêche de respecter votre to-do list et d’avancer sereinement dans votre quotidien. Pour mieux comprendre cette tendance et tenter de s’en débarrasser, la neuroscientifique Nawal Mustafa s’est confiée dans les colonnes de Vogue, en revenant notamment sur les différentes causes qui nous poussent à ne pas accomplir certaines tâches immédiatement.

D'après elle, il peut s’agir d’une stratégie inconsciente pour éviter les émotions négatives qui vont de pair avec la mission que nous devons effectuer. Celle-ci peut être stressante, ennuyeuse ou bien trop difficile, et provoque une réaction d’évitement chez nous. Remettre au lendemain peut également être l’occasion de faire quelque chose d'autre, en se concentrant sur une activité qui nous provoque plus de plaisir, plus de bien-être et une gratification immédiate. Selon les différentes recherches menées sur le sujet, la procrastination pourrait également venir d’une déconnexion avec le soi du futur, rapporte Nawal Mustafa.

Pour briser le cycle de la procrastination, la neuroscientifique conseille dans un premier temps de déculpabiliser. Cette tendance à s'en vouloir résulte généralement de sentiments négatifs que nous ne contrôlons pas toujours, et se blâmer ne fait que les accentuer. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quelles sont les quatre années de votre vie où vous serez le plus heureux ? Une étude répond
"J’ai dû lever les yeux vers d'autres femmes noires" : Willow Smith se confie sur l'acceptation de soi
Voici ce que votre photo de profil révèle vraiment de votre personnalité
Comment lutter contre le coup de blues de la rentrée ?
Fatigués par la chaleur ? C’est un bon signe de la part de votre cerveau