Rentrée : les arnaques aux logements étudiants explosent

Trop beau pour être vrai. Plusieurs étudiants ont malheureusement fait les frais de cet adage récemment, alors qu'ils cherchaient un logement. Alors que la rentrée universitaire approche à grands pas, les étudiants s'activent pour trouver un appartement ou une chambre. De quoi donner des idées aux escrocs qui ne manquent pas d'imagination et de ressources pour piéger des jeunes souvent démunis.

Par manque d'anticipation ou en raison d'un budget très serré, certains étudiants se précipitent parfois sur des annonces de logement en apparence alléchantes. "L'annonce correspondait à tout ce que je recherchais. Le loyer était d'à peine 400 euros pour une grande surface. Avec du recul, je me rends compte que c'était trop parfait", reconnaît un jeune étudiant montpelliérain, dans les colonnes de Midi Libre.

Sur place, le jeune homme se heurte à la réalité. "C'était pourri : il y avait des trous dans les murs et au plafond, de la poussière partout, une tapisserie tachée et même de la moisissure." Pourtant, le propriétaire lui assure que ce n'est que temporaire et qu'il occupera l'appartement voisin dès qu'il se libèrera. Un autre logement dont il ne verra jamais la couleur.

Un deuxième étudiant raconte avoir fourni toutes les pièces demandées pour un appartement à Perpignan, avant même de l'avoir visité. Une fois les pièces reçues, le présumé propriétaire n'a plus donné signe de vie. "J'ai compris ce qui m'était arrivé quand j'ai vu un débit de 300 euros sur mon compte sans savoir d'où (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite