Rentrée scolaire : 7 astuces pour limiter les dépenses

Hausse des prix de la pâte à papier, mais également du coût du transport et de l’énergie dans la plupart des pays européens… Les fabricants de papeterie et autres articles scolaires sont, eux aussi, soumis à la poussée inflationniste. Peut-on y échapper à l’heure des achats de rentrée ? Selon les professionnels, les produits mis en vente au début de l’été ont été fabriqués depuis déjà plusieurs mois. L’essentiel des hausses, qui sont estimées de 15 à 25 %, devrait donc être répercuté plus tard. Avec un peu d’organisation, mais aussi en choisissant les bons circuits de vente, il semble possible de limiter le coût de ces achats. Faisons le point.

Dans de nombreux établissements (surtout en collège et lycée), des achats groupés de fournitures sont organisés par les bénévoles d’associations de parents d’élèves. Le ministère de l’Education nationale demande d’ailleurs aux établissements scolaires de favoriser ces opérations. Vérifiez si c’est le cas chez vous : le plus souvent, la demande est à effectuer au plus tard au tout début des vacances d’été. La commande groupée pour des dizaines de familles permet d’obtenir des tarifs négociés auprès des fournisseurs : "Les prix sont souvent de l’ordre de 20 à 30 % moins chers qu’en supermarché", estime Eric Labastie, secrétaire général de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves).

A savoir. Les associations ne peuvent proposer ces achats groupés qu’à leurs adhérents. Mais vous pouvez toujours rejoindre une association lors de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles