Rentrée scolaire : que faire face à la phobie scolaire ?

Un enfant sur cinq, en France, souffre d'anxiété lorsqu'il doit aller à l'école, d'après un rapport de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), publié en 2014. Quant à la phobie scolaire, le refus irrationnel de se rendre en cours, lié à des attaques de panique, elle toucherait 1 à 2 % des enfants scolarisés dans le monde, indique Laelia Benoit, pédopsychiatre et chercheuse, dans un article web de France Info. Sans surprise, la crise du Covid-19 et ses conséquences pour la scolarité des enfants et adolescents n'ont pas aidé : l'association phobie scolaire (APS) alerte ainsi quant à l'augmentation très importante de leur nombre d'adhérents depuis 2019.

Comment reconnaître de la phobie scolaire ?

À l'approche de la rentrée scolaire 2022, notre enfant peut exprimer de l'anxiété, verbalement, ou par un mauvais sommeil par exemple, à l'idée de retourner en classe. S'il est, dans tous les cas, primordial de répondre à son stress, la réponse sera différente s'il s'agit de phobie scolaire. Celle-ci se distingue par la présence d'attaques de panique ou de réactions très vives d'anxiété si on pousse l'enfant à se rendre en cours. Il ou elle refuse catégoriquement d'aller à l'école, de façon irrationnelle. Contrairement au stress engendré par la rentrée, cette angoisse ne disparaît pas, ne se calme pas avec le temps.

Les causes de la phobie scolaire sont extrêmement nombreuses et cela nécessite...

Lire la suite