Rentrée scolaire : Gabriel Attal veut diviser par deux le poids des cartables

Le ministre de l'Éducation nationale a souligné l'importance de cet "enjeu de santé", avançant la possibilité d'agir avec des solutions sur "les fournitures", le "numérique", ou "les casiers".

"On doit pouvoir trouver des solutions". Le ministre de l'Éducation nationale, Gabriel Attal, a annoncé sur M6 ce dimanche vouloir diviser par deux le poids du cartable, actuellement de 8 kilogrammes en moyenne, des élèves de primaire et collège d'ici à la prochaine rentrée scolaire, en 2024.

"Enjeu de santé"

"On les connaît les solutions", a estimé le patron de la rue de Grenelle, citant à ce titre la possibilité de "jouer sur "les fournitures", "les manuels", "le numérique", ou encore "les casiers".

Pour mettre en place des mesures, Gabriel Attal souhaite travailler conjointement avec "les représentants des enseignants", les "personnels de direction", ainsi que "les collectivités locales".

Le ministre a insisté sur l'importance de cet "enjeu de santé". "C'est un sujet très concret, mais aussi très important parce qu'un élève qui a mal au dos à cause de son cartable, ce n'est pas un élève qui va apprendre convenablement à l'école", a-t-il insisté, ajoutant: "On doit avancer progressivement pour avoir une solution à la rentrée."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Fournitures scolaires: une rentrée sous le signe de l'inflation