Repas de famille : comment donner envie à ses enfants de parler à table ?

·1 min de lecture

Autrefois, on leur demandait de se taire. Aujourd'hui, on voudrait surtout les détourner de leurs écrans pour que le repas soit un vrai moment d'échange.

Le dîner en famille, c'est sacré : le soir, nous restons 94 % à nous attabler en famille et, pour 97 %, ce moment devrait être celui du partage. Mais voilà, le smartphone s'invite désormais à la table de plus d'un Français sur deux (55 %) et jusqu'à 75 % des 18-24 ans envoient des textos au moment des repas, ce qui gâche quelque peu l'ambiance. « La présence du portable affecte énormément cet échange essentiel », confirme Sylvie Dieu Osika, pédiatre et spécialiste des écrans. Pour 68 % des Français, c'est même une cause de conflit familial et beaucoup aimeraient nourrir avec leurs ados de vraies conversations. « Plus facile à dire qu'à faire, déplore Caroline, mère de Pablo, 16 ans, qui ne lâche pas son portable. Je sens même qu'il redoute nos questions au moment du dîner. Impossible de parler de ce qui nous préoccupe avec lui ! ».

Oubliez les questions qui fâchent

Mais faut-il absolument aborder ces sujets, tout comme les questions existentielles ? En tout cas pas si cela bifurque sur des points conflictuels comme la scolarité, à évoquer ailleurs qu'entre la poire et le fromage. « Les repas autour d'une table créent une trêve. Les sujets qui fâchent devraient être discutés à d'autres moments, estime Laurence Haurat, nutritionniste et psychologue, coauteure de "Libérons l'assiette de nos enfants !" (La Martinière). L'idée, c'est de faire parler les plus jeunes, mais sans leur mettre la pression, sans avoir l'air de...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles