Reportage : une ancienne maison de pêcheurs pimpée aux couleurs de la Méditerranée

·2 min de lecture

À la tête d’Archik, une agence transversale qui associe immobilier, architecture et édition d’objets, Amandine et Sébastien Coquerel ont toujours vécu dans des lieux hors du commun. Après avoir habité la Cité Radieuse de Le Corbusier, ils ont eu un coup de cœur pour une ancienne maison de pêcheurs, tout près de sentiers conduisant aux Calanques. Avec ses trois niveaux, son patio et son toit-terrasse, son potentiel était évident. Seul hic, la maison avait été dénaturée par de précédents travaux. Le couple s’est donc efforcé de la rénover en lui rendant son âme méditerranéenne.

Maison méditerranéenne : le parti pris

Le premier objectif d’Amandine et Sébastien a été de défaire tout ce qui n’était pas d’origine, manquait de cohérence, ou n’était pas à leur goût, puis, ils ont relocalisé l’escalier au centre de la maison – comme à sa création – et fluidifié l’espace en décloisonnant les pièces, et en éliminant les portes des espaces de jour. Enfin, le couple a tiré parti du toit-terrasse en y installant une cuisine d’été, un coin repas et un vaste espace lounge, tous maçonnés et équipés de radassiers typiques du Sud.

Reportage : en Norvège, une maison écologique à l’esprit scandinave

Maison méditerranéenne : la touche perso

Pour restituer à la maison son esprit balnéaire, le blanc et le bleu ont servi de fil conducteur, notamment sur le toit où le contraste des deux couleurs joue à fond la carte de l’architecture méditerranéenne. Ailleurs, les notes de bois et de terre cuite incarnent à leur tour l’esprit du Sud. La simplicité du lieu n’est pas pour autant synonyme de banalité, car, éditant eux-mêmes des designers, et aimant chiner, Amandine et Sébastien ont mixé mobilier intégré, pièces vintage et design contemporain. La maison de pêcheurs n’a pas seulement retrouvé son âme, elle a aussi gagné en personnalité.

A LIRE EGALEMENT :

 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles