Comment un reportage sur le karaoké a transformé la vie de Philippe Lellouche

·1 min de lecture

Amoureux du théâtre et animateur de télévision, notamment de l'émission "Top Gear" sur RMC Découverte, Philippe Lellouche mène aussi une carrière d'acteur. Invité de l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie d'Isabelle Morizet samedi sur Europe 1, le frère de Gilles Lellouche a raconté comment il a réussi dans les années 1990 à passer de sa profession de journaliste à personnalité du grand et du petit écran. Car à l'origine, Philippe Lellouche travaillait en tant que journaliste d'investigation pour l'émission "Envoyé spécial" sur France 2, après des études de journalisme.

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 15h à 16h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

A la fin du reportage, il se met à chanter

Encore aujourd'hui, il se souvient de ce reportage "déterminant, parce qu'il a changé ma vie". "A l'époque, je faisais une enquête sur l'arrivée du karaoké en France", raconte-t-il. Nous sommes en 1995 et Philippe Lellouche a alors 28 ans. Le reportage se déroule chez Castel, une boîte mythique de l'époque. Vers "une heure du matin", le reportage est terminé. L'équipe de tournage s'en va, sauf Philippe Lellouche. "Je me suis dit, 'on est bien donc je vais chanter'." Une femme lui demande alors si elle peut chanter avec lui. Il accepte. Le commencement d'un changement radical de vie.

L'inconnue s'enquiert de sa profession. Il lui répond. "Moi, je suis agent de cinéma", enchaîne-t-elle. "Une semaine après, elle me rappelle et me d...


Lire la suite sur Europe1