Comment reprendre son souffle

Par Vicky Chahine
·1 min de lecture
L’atelier Breathe in Paris par Susan Oubari, dans le studio de yoga de L’Usine Saint-Lazare.
L’atelier Breathe in Paris par Susan Oubari, dans le studio de yoga de L’Usine Saint-Lazare.

Inspirer, expirer, on le ferait entre 20 000 et 30 000 fois par jour. Pourtant, si cela semble inné ? on dit bien « mentir comme on respire » ?, il existe désormais des cours pour prendre conscience de son souffle et mieux le maîtriser. « Ce courant porte un nom, c'est le breathwork. À la fin des années 1960, à la suite de l'interdiction du LSD aux États-Unis, plusieurs travaux ont été menés pour tenter de reproduire le potentiel thérapeutique de ce psychotrope. Dans les années 1970, en Californie, le psychiatre Stanislav Grof met au point avec sa femme, professeure de yoga, la respiration holotropique qui conduit au même état de conscience modifiée », retrace la journaliste Émilie Veyretout, coautrice du livre Breathwork, respirez pour changer (Flammarion).

Depuis deux ans, l?Americaine Susan Oubari développe la technique du Breathwork dans le studio de yoga de L?Usine Saint-Lazare. © Jean Picon / JEAN PICON/SPSon binôme, l'Américaine Susan Oubari, a importé depuis deux ans la technique en France. Dispensés notamment dans une antenne des salles de sport haut de gamme L'Usine, ses cours proposent un enchaînement de respirations par la bouche qui frisent l'hyperventilation. « De cette façon, on modifie l'afflux du sang dans le corps, d'où ces possibles sensations de fourmillements ou de vertige. Au bout d'une dizaine de minutes, l'hypothalamus se met à sécréter des endorphines et les barrières mentales tombent. L'idée, c'est d'avoir les mêmes effets qu'un [...] Lire la suite