« Il a repris sa carrière alors qu’il a broyé ma vie » : une victime de Jean-Luc Lahaye prend la parole

·2 min de lecture

Soupçonné d’avoir abusé sexuellement de deux adolescentes entre 2013 et 2014, le chanteur a été interpellé à son domicile le 3 novembre dernier. En 2007, il avait déjà été jugé pour « atteinte sexuelle » et condamné à une amende. La victime, Nadia, a décidé de témoigner. 

L’histoire remonte à plus de vingt ans : Nadia* avait 14 ans à l’époque où elle raconte avoir été violée par Jean-Luc Lahaye. Le chanteur, incarcéré depuis novembre pour suspicion de viols sur deux adolescentes entre 2013 et 2014, avait déjà été jugé en 2007 pour « atteinte sexuelle » et condamné à une amende. La victime, Nadia, prend la parole dans « Le Parisien » et livre un témoignage glaçant. 

Lire aussi >>> C'est mon histoire : « J'ai mis des mois à admettre que j'avais été violée »

La jeune femme raconte enchaîner les fugues et les sorties en boîte de nuit à cette période de sa vie. Ce 31 décembre 2002, c’est au 287 qu’elle rencontre Jean-Luc Lahaye, propriétaire de l’établissement. Lorsqu’il lui demande son âge, Nadia aurait alors menti et prétexté avoir 16 ans. « Il me dit : “ Ah t’es une lolita” », raconte-t-elle au quotidien. D’après le récit de la jeune femme, le chanteur et au moins un de ses amis lui font visiter les coulisses de la boîte de nuit avant d’avoir des rapports sexuels avec elle. Elle affirme « s’être débattue quand il a voulu (l’) attraper » et assure avoir été « totalement démunie ». 

« Il a repris sa carrière alors qu’il a broyé ma vie » 

Après cette soirée, elle est retournée quelques fois au 287 et y a recroisé le chanteur qui « faisait comme si de rien n’était ». « Et moi aussi finalement… Je n’arrive toujours pas à expliquer pourquoi, dit-elle....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Jean-Luc Lahaye en garde à vue dans une affaire de viols sur mineures

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles