Reprise de l'école: Paris se redessine pour sécuriser ses établissements

Geoffroy Clavel

POLITIQUE - Les directeurs et les enseignants l’ont suffisamment répété: le déconfinement des écoles entamé cette semaine s’accompagne de protocoles sanitaires particulièrement tatillons. Et ceux-ci débordent jusque dans le voisinage des établissements où les autorités entendent bien, là encore, faire respecter strictement les gestes barrière en vigueur.

Attroupements de parents accompagnant leur progéniture, enfants qui courent et se bousculent, professeurs et personnels qui se croisent... La sonnerie de la rentrée des classes ainsi que la précipitation qu’elle engendre s’accommodent pourtant mal des mesures de précautions martelées depuis des semaines. Et c’est particulièrement vrai dans les grandes villes, comme Paris et Lyon dont la rentrée débute ce jeudi 14 mai, où une circulation dense, des trottoirs étroits et des entrées d’établissements exiguës viennent compliquer encore un peu plus la tâche des municipalités, chargées de piloter ce déconfinement scolaire.  

Mais là encore, pas de passe-droit sur les précautions sanitaires. “La règle de distanciation physique [...] permet d’éviter les contacts directs, une contamination respiratoire et/ou par gouttelettes, insiste le ministère de l’Éducation. L’organisation mise en place dans les écoles et établissements doit permettre de décliner ce principe dans tous les contextes et tous les espaces”. “Arrivée et abords de l’école ou de l’établissement” inclus.

Une signalétique appelée à durer

Pour se conformer à ces exigences, les municipalités multiplient donc les mesures d’affichage et de marquage pour tenter de réorganiser leur espace urbain. Parfois avec les moyens du bord (bombes de peinture, rouleaux de ruban adhésif, cordons de sécurité). Parfois en coupant la circulation ou en mordant sur les places de stationnement pour élargir les trottoirs. Parfois aussi en adoptant une toute nouvelle signalétique qui fait le pari que ces mesures de distance sont appelées à durer.

La semaine dernière, la maire de la capitale,...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post