Une responsable d’une école Montessori jugée pour violences envers des enfants

·1 min de lecture

Dans cette affaire qui remonte à 2018, la prévenue, qui a d’abord nié les faits, a été confrontée à un enregistrement qui l’accable.

Des « hurlements », des « tapes », et des « humiliations », c’est ce que rapportent les témoignages de cet enregistrement dévoilé lors du procès suivi par « Le Parisien ». À la barre, Diane, la responsable adjointe de l’école Montessori de Saint-Maur des Fossés est accusée de violences envers des enfants. Les faits auraient été commis entre 2014 et 2018, envers cinq élèves de l’établissement qui en accueille 120 et fonctionne de manière autonome. Des accusations niées en bloc par la prévenue. Le procès qui devait avoir lieu en juin a été renvoyé et s’est tenu mercredi 22 septembre. 

Un enregistrement accablant

Tout a commencé en 2018 avec le dépôt d’une plainte et l’ouverture d’une enquête. Le Parquet classe l’affaire, faute d'éléments mais l’avocate des parties civiles, Me Claire Rozelle, a récupéré un enregistrement de 50 minutes où l’on entend la responsable adjointe de l’école proférer insultes et menaces envers les enfants réunis pour le repas, comme l’explique « Le Parisien ». 

Lire aussi >>> Classes en plein air : « Faire école dehors, ça ne se décrète pas, ça s'apprend » 

Cette bande-son vient d’un stylo enregistreur d’une élève de CM1. « C’est elle qui me l’a demandé car elle n’en pouvait plus. Ma fille était pétrifiée », explique à la barre sa mère, un témoignage rapporté par « Le Parisien ». Dans les différents extraits, on l’entend traiter un enfant de « macaque...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles