"Je reste confiante" : Shakira risque huit ans de prison pour fraude fiscale

Abaca
Abaca

Huit ans. C'est la durée d'emprisonnement que requiert le parquet espagnol à l'encontre de Shakira. La célèbre popstar va faire face à la justice. Le motif d'accusation ? Fraude fiscale.

L'interprète de "Waka Waka" est effectivement accusée d'avoir maintenu jusqu'en 2015 sa résidence fiscale aux îles Bahamas tout en vivant depuis plus de dix ans en Espagne, en compagnie du footballeur du FC Barcelone Gerard Piqué. Comme le rappelle le Huff Post, les Bahamas sont considérées comme un paradis fiscal.

C'est désormais à la justice de décider d'un procès, alors que la chanteuse nie ces accusations.

Shakira décide de poursuivre la procédure

La chanteuse colombienne a refusé de sceller un accord avec le parquet. Selon ses avocats, rapporte Le Parisien, Shakira serait tout à fait "confiante dans le fait que la justice lui donnera raison". Lesdits avocats affirment par ailleurs que Shakira ne vivait "pas plus de six mois par an en Espagne" durant les années concernées, et que la majorité de ses revenus provenaient de ses tournées internationales.

Plus encore, la chanteuse dénonce des "méthodes abusives" ainsi qu'une "violation totale de ses droits". Elle affirme également, relate le Huffington Post, avoir déjà délivré la somme de 17,2 millions d'euros au fisc espagnol et ne plus être encombrée "d'aucune dette envers le Trésor public depuis de nombreuses années".

Lire la suite


À lire aussi

Après 9 ans de prison pour fausse couche, le cauchemar de Sara Rogel est enfin fini
Des Egyptiennes écopent de 2 ans de prison pour avoir posté des vidéos TikTok
Une Américaine risque la prison pour s'être promenée seins nus chez elle

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles