Restrictions d’eau : puis-je arrosée mon jardin ?

Le cumul de précipitations du premier trimestre 2022 est le plus faible enregistré des onze dernières années. Résultat : 15 départements sont placés en vigilance sécheresse, dont 10 ont déjà dépassé le seuil d’alerte sécheresse. Et la liste devrait se rallonger dans les semaines à venir...

Le site du ministère de la Transition écologique Propluvia informe précisément des mesures de suspension ou de limitation prises par les préfets. Il existe quatre niveaux de restrictions, qui concernent aussi bien les particuliers que les professionnels.

Si vous faites partie de ces zones (qui sont souvent bien précises, rarement à l’échelle d’un département entier), renseignez-vous bien - via l’affichage en mairie - sur les arrêtés en cours (une date de fin est généralement inscrite) et sur les autorisations/restrictions qui pourraient vous concerner si vous avez un jardin, une piscine, ou encore si vous souhaitez laver votre voiture ce week-end. Au risque de vous faire verbaliser par les gendarmes ou la police (il existe même une police de l’eau !) En cas d’arrêté sécheresse, les contraventions prévues sont de catégorie 5, soit 1 500 €, et 3 000 € en cas de récidive.

Les petits malins penseront à la récupération d'eau de pluie, qui ne sont pas soumises aux restrictions préfectorales. Si vous possédez une citerne, vous pouvez donc tout à fait l'utiliser pour arroser votre jardin !

À lire aussi :

Comment économiser de l'eau au jardin ?

4 solutions pour arroser ses plantes quand on est absent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles