Retour sur la carrière musicale de Régine en cinq chansons

© Eric Feferberg / AFP

Reine de la fête et de la nuit, la chanteuse Régine a connu le succès avec plusieurs tubes. Elle est morte dimanche 1er-Mai, à l'âge de 92 ans. Retour en chansons sur ses plus grand succès.

"Les P'tits papiers", sortie en 1965

"Lais-ssez par-ler / Les p'tits papiers"... Cette chanson, une des douze que lui a écrites Serge Gainsbourg, reste l'un des titres les plus connus de la chanteuse. Pour la composer, Gainsbourg s'inspire de la chanson "Les Petits pavés", Régine lui rappelant Fréhel, leur passion commune.

La reine des boîtes de nuit est aussitôt conquise par ce titre sur un air de ragtime qui rappelle Scott Joplin. La chanson est ponctuée à chaque deuxième strophe du mot "papier" suivi d'un adjectif différent à chaque fois. Régine l'interprétera également en duo et la chanson fera l'objet de nombreuses reprises, notamment par Jane Birkin.

"La Grande Zoa", sortie en 1966

Ode colorée et joyeuse au monde de la nuit et à la figure du travesti. Sur un texte de Frédéric Botton, c'est la chanson qui résume le mieux Régine et sa gouaille de titi parisien.

Le tube raconte les virées nocturnes d'une femme mystérieuse et tape-à-l'oeil avec ses "bijoux", ses "chinchillas" et son "boa autour du cou". On découvre au fur et à mesure de la chanson que la dame, avec "ce grand cou-là", est un travesti qui fréquente la "place Blanche" et ses lieux de rencontres homosexuelles.

>> LIRE AUSSI - Reine de la nuit, chanteuse et comédienne, Régine est morte à l'âge de 92 ans

"Ou...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles