Retour de Christophe Girard à la Mairie de Paris : « Un affront aux luttes actuelles »

Amandine Seguin
·2 min de lecture

L’ancien adjoint à la Culture, qui s’était retiré après des accusations de viol, a participé à une réunion de son groupe, lundi soir, et souhaiterait retrouver les bancs du Conseil de Paris. Pas vraiment étonnée, la conseillère de Paris Alice Coffin espère une réaction « rapide » de l’exécutif parisien et du groupe « Paris en commun ».  

Moins de six mois après une mise en retrait très médiatique, Christophe Girard tente un retour par la petite porte. L’élu, qui est toujours membre de « Paris en commun », mais n’en « occupe plus de fonctions au sein de l’exécutif », selon la Mairie de Paris auprès de l’AFP, a pris part à une réunion de son groupe, lundi soir. Loin d’être un acte isolé, il a déclaré au Monde qu’il avait été « élu » et s’était « engagé à servir Paris » arguant que son retour au Conseil de Paris était son « devoir » et son « plaisir aussi ».

Christophe Girard a quitté son poste d’adjoint à la Culture à la Mairie de Paris en juillet dernier après une manifestation féministe devant l’Hôtel de Ville. En cause ? Ses liens complaisants avec l’écrivain soupçonné d'actes pédocriminels Gabriel Matzneff. Quelques jours après, un article du « New York Times » révélait le témoignage d’un homme l’accusant de viol. Les faits datant de 30 ans, en novembre 2020, le parquet de Paris a classé́ sans suite la procédure pour prescription. 

« Un message désespérant et révoltant »

Ce comportement n’étonne pas vraiment l’élue écologiste Alice Coffin qui voit dans ce retour « un message désespérant et révoltant de ce qu’il se passe dans les instances de pouvoirs de la société patriarcale française ». « Ces derniers jours, on a le retour de Christophe Girard, Frédéric  Mion qui ne veut pas démissionner de Sciences P o et...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi