Le retour de couches : qu’est-ce que c’est ?

·2 min de lecture

Avant le retour définitif des menstruations post-accouchement, il n’est pas rare que des pertes sanglantes irrégulières surviennent. Entre le 1er et le 10ème jour suivant l’accouchement, les lochies se manifesteront ainsi sous la forme de saignements isolés. C’est un phénomène parfaitement normal. Environ deux semaines après l’arrivée de Bébé apparaîtra le petit retour de couches. Il se caractérise par un écoulement sanguin plus abondant, qui dure en général 3 à 4 jours.

Pensez contraception

Ensuite, place au retour de couches proprement dit. Il correspond aux premières règles suivant l’accouchement, des règles semblables à des menstruations normales. Si vous n’allaitez pas, elles devraient se manifester 6 à 8 semaines après la naissance. L’attente se prolonge plus longtemps ? Pas d’inquiétude. Jusqu’à 3 mois, les spécialistes considèrent qu’il n’y a pas de cause pathologique sous-jacente. Mais à la moindre question, interrogez votre médecin traitant ou naturellement, votre gynécologue.

En revanche, si vous avez décidé d’allaiter, le retour de couches sera retardé. En effet, c’est la prolactine qui détermine le moment du retour de couches. Or cette hormone responsable de la lactation est également celle qui interrompt le cycle des femmes qui allaitent. Après l’accouchement, on observe un pic de sécrétion de la prolactine au moment de chaque tétée. C’est pourquoi le retour à un cycle régulier ne pourra intervenir qu’après le sevrage.

Attention : si vos règles ne sont pas encore revenues, cela ne signifie pas pour autant que vous n’êtes pas fertile. Vous pouvez quand même ovuler. C’est pourquoi vous devrez penser à votre contraception dès la reprise d’une activité sexuelle. Car contrairement à une idée reçue fort tenace, une femme qui allaite peut bel et bien tomber enceinte.