“Retourne en Afrique” : quel député RN a lancé cette phrase aujourd’hui à l’assemblée ?

France 5

Ce jeudi 3 novembre, Carlos Martens Bilongo avait invité ses enfants pour l'écouter poser sa question à la prestigieuse assemblée. Ce membre de La France insoumise décrivait la situation dramatique des migrants se trouvant "dans une situation d’urgence absolue". C’est alors qu’il a été interrompu par un autre membre de l'assemblée. "Qu’il(s) retourn(ent) en Afrique !", a-t-on pu entendre. Choquante, la phrase a été prononcée par Grégoire de Fournas. Jusqu’alors inconnu du grand public, cet élu RN a rapidement été sommé de s'expliquer. Père de cinq enfants, le défenseur de la chasse et anti-éoliennes, se défend de s'être adressé à Carlos Martens en ces termes. Il s'agirait pour le viticulteur d'une petite commune du médoc d'une manipulation de La France insoumise. Ayant l'esprit mal tourné, cette dernière aurait déformé ses propos. "Qu'ils retournent en Afrique", aurait-il plutôt voulu dire. Le média France Info relaie le message qu'il a envoyé par la suite à son collègue de la France insoumise : "Je suis navré de cette incompréhension." Il se justifie aussi : "Nous savons que nous avons une opposition frontale sur les sujets de l'immigration, écrit Grégoire de Fournas. "Lorsque j'ai déclaré 'qu'ils retournent en Afrique', j'ai évidemment fait référence au bateau et aux migrants que vous évoquiez. Je n'aurais jamais prononcé ni toléré une quelconque déclaration raciste ou insulte à votre égard."

Même s'il est décrit par Rue 89 comme "à côté de la plaque" et qui "s’illustre régulièrement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite