Retrait de Benjamin Griveaux : qui est Piotr Pavlenski, l’homme qui revendique la publication des vidéos sexuelles ?

Benjamin Griveaux se retire officiellement. Le candidat La République En Marche à la mairie de Paris a annoncé le retrait de sa candidature après la diffusion d’une vidéo à caractère sexuel qui lui était attribuée. Une vidéo explicite qu’il aurait envoyée à une femme a priori consentante, mais qui n’a pas encore été identifiée : rien ne permet de savoir, pour l’heure, s’il s’agit bien de l’homme politique sur les images. “Je ne souhaite pas nous exposer davantage, ma famille et moi, quand tous les coups sont désormais permis, cela va trop loin”, a fait savoir Benjamin Griveaux via une vidéo enregistrée et diffusée vendredi 14 février 2020. C’est le député LREM Joachim Son-Forget qui a publié sur Twitter, jeudi 13 février au soir, un site internet contenant deux vidéos explicites attribuées à son ancien camarade. Elle ont toutefois été mises en ligne la veille, mercredi 1er février, par Piotr Pavlenski. Qui est-il et quelles sont ses motivations ? Artiste russe réfugié en France, Piotr Pavlenski a déclaré à Libération vouloir “dénoncer l’hypocrisie” de l’ancien porte-parole du gouvernement. Il assure par ailleurs avoir obtenu la vidéo par le biais d’une “source” qui aurait eu une “relation consentie” avec Benjamin Griveaux. “C’est quelqu’un qui s’appuie en permanence sur les valeurs familiales, qui dit qu’il veut être le maire des familles et cite toujours en exemple sa femme et ses enfants. Mais il fait tout le contraire. Ça ne me dérange pas que les gens aient la sexualité qu’ils veulent [...] mais ils doivent être honnêtes. Mais lui veut être le chef de la ville et il ment aux électeurs. Je vis désormais en France, je suis parisien, c’est important pour moi.”

Piotr Pavlenski affirme qu'il y aura d'autres révélations : "Benjamin Griveaux a été le premier"

Toujours selon Libération, qui s’est entretenu avec Piotr Pavlenski au téléphone, ce dernier “ne se souciait pas [...] des éventuelles conséquences juridiques, lui qui a déjà été plusieurs fois incarcéré pour diverses

(...) Cliquez ici pour voir la suite