Retraites : un échange entre Éric Ciotti et un proche d’Emmanuel Macron a conforté l’exécutif de recourir au 49-3

Face à l’incertitude qui planait sur le vote de l’Assemblée nationale sur le texte de la réforme des retraites, le gouvernement a fait le choix de recourir au 49-3. Une décision qui aurait été confortée par un échange entre le patron des députés Les Républicains, Éric Ciotti, et un proche d’Emmanuel Macron.

À lire aussi Retraites : le gouvernement préoccupé par les violences contre les élus après le 49-3

En effet, selon des informations de BFMTV, le président des Républicains aurait contacté jeudi dernier une personne proche du président de la République, afin de lui communiquer les intentions de vote des membres de son parti. Ainsi, selon les calculs d’Éric Ciotti, 30 députés LR auraient voté en faveur du texte, 25 contre et 6 se seraient abstenus. Un résultat bien trop incertain, et loin de la « majorité solide » qu’espérait obtenir Emmanuel Macron.

Le vote des députés Républicains une nouvelle fois au centre des enjeux

Afin d’obtenir cette majorité, l’exécutif aurait eu besoin d’une quarantaine de voix pour que cette réforme des retraites soit adoptée. Si le gouvernement a longtemps tergiversé jeudi dernier pour savoir ou non s’il fallait recourir à l’outil constitutionnel qu’est le 49-3, cet échange avec Éric Ciotti semble bien avoir changé la donne.

À lire aussi Retraites : pour Olivier Véran, l'exécutif a « vocation à continuer à gouverner » après le 49-3

Dorénavant, le gouvernement d’Élisabeth Borne est exposé aux motions de censure de l’oppositi...


Lire la suite sur LeJDD